Le Gage

Petite histoire du Gage
ancêtre du gage : magasins généraux
Inventé au début du 19e Siècle, le gage sur stock s’appelait autrefois docks ou magasins généraux, les entreprises y déposaient ainsi leur productions ou leur importations qui étaient alors gardés, quantifiés et valorisés.En échange de ce dépôt ces même magasins leur délivraient un récépissé avec un effet de commerce du nom de Warrant. L’entreprise en possession de ce warrant pouvait alors l’escompter à la banque et «liquéfier» ainsi un stock qui n’avait pas encore été vendu.

Ce système a perduré jusque dans les années 80 en france, moment ou les magasins généraux furent abolis et par là même l’effet de commerce qu’était le warrant disparu.

Le Gage sur stock aujourd’hui

En lieu et place des magasins généraux fût instauré le gage commercial à domicile, où l’entreposage des stocks se fait directement au sein de l’entreprise concernée. Pourtant dans la lignée des Magasins Généraux, la garantie de stock ne fût que très peu utilisée, et a mauvais escient.

Le warrant : gage et financement
En 1998, Financière de Garantie fût créée pour redonner ses lettres de noblesse à un produit qui a longtemps était l’un des plus utilisés.
Nous voulons sortir le gage de son image de garantie pure et dure où les stocks sont scellés et bloqués, et revenir vers du financement comme ce fût le cas autrefois. Lors des Magasins Généraux vous disposiez de vos stocks, charge a l’entreprise de rembourser le warrant escompté. Les Magasins Généraux n’étant plus, la certification de présence des stocks se fait par le tiers détenteur qu’est Financière de Garantie.

Nous proposons également des financements court ou moyen terme avec les stocks en garantie en vous présentant des partenaires bancaires attentifs a vos problématiques.

Notre métier c’est de rendre possible votre développement, autrement.

Souplesse et accompagnement sont nos maîtres mots.